Mille et une histoires sur le coronavirus

Article : Mille et une histoires sur le coronavirus
22 mars 2020

Mille et une histoires sur le coronavirus

La pandémie coronavirus après avoir sévit en Europe fait son entrée en Afrique. Les premiers cas sont signalés mais les populations africaines restent dubitatifs sur l’existence du coronavirus…

Le châtiment de Dieu ?

Dès l’arrivée du virus dans mon pays la Côte d’Ivoire, l’une des premières mesures a été l’interdiction de tout rassemblement. Ce qui a provoqué la fermeture des lieux de cultes : églises et mosquées. Il n’en fallait pas plus pour que les  »fous de Dieu » voient en cela le signe du diable. Pour ces derniers cette maladie a été envoyée par l’Antéchrist. Une autre catégorie affirme que cette maladie est un châtiment de Dieu pour punir les hommes à l’image de Sodome dans la bible.

Ce raciste de coronavirus !

Au tout début du mal en Chine puis en Italie et en France, on entendait dire par certains avec véhémence que le coronavirus est une maladie qui n’attaque les Blancs. Les Noirs seraient donc épargnés par le coronavirus. Cette affirmation tenait la route, jusqu’à ce qu’on annonce le premier cas africain… mais celui-ci recouvra la santé rapidement. Les mêmes personnes qui affirmaient que la maladie n’attaquait que les Blancs ajoutèrent que le coronavirus ne pouvait tuer un africain puisque l’Africain est robuste. Que du pipeau, toutes ces histoires.

Ça soigne ou ça ne soigne pas ?

Coronavirus / Folding@home

Le coronavirus existe bel et bien et tout le monde est inquiet. Le gouvernement prend des mesures pour éviter la propagation du virus, on parle de plus en plus de confinement comme en Italie ou en France. Nos parents africains ont encore trouvé un remède alors que les grands chercheurs américains et français n’ont encore trouvé. N’en riez pas ! On dit que le koutoukou soigne le coronavirus, manger de la sauce bien pimentée évite de contracter le coronavirus ou marcher sous le soleil protège contre le coronavirus. Vous l’avez compris, ce ne sont que des fables. Le seul moyen de se protéger contre le coronavirus est de ne jamais l’attraper.

Partagez

Commentaires