Jacqueville: le rêve des plageurs

Les plages on en trouve dans tous les pays qui ont une bordure de mer mais aucune de ces plages n’est comparable à celle de Jacqueville. Nous nous sommes rendu là bas et ce que nous avons vu nous a profondément ému.

Plage de Jacqueville

Plage de Jacqueville

 

Nous sommes dimanche 16 Octobre 2016, il est environ 10h  lorsque  notre  groupe, excité, arrive dans le village de Sassako,  un village de la circonscription de Jacqueville.  Ce village a une grande ouverture sur la mer. Une mer qui se prolonge à perte de vue ‘’ Ah ! Que c’est immense ! ‘’ lance un ami dans le groupe.

La splendeur des cocotiers qui bordent la plage et la douceur du sable de la plage nous font oublier les aspérités du trajet Yopougon – Carrefour Jacqueville.

Bref, Nous sommes à la plage et nous comptons bien en profiter.

A notre entrée sur la plage, un jeune homme se présente à nous comme ‘’ le  commercial de ‘’dauphin beach’’. Il nous propose de venir dans son espace pour 500 frs au lieu de 1000 frs. On se regarde puis on lui donne rendez-vous  le temps de se concerter. Pour la petite histoire, sur les plages  de Côte d’Ivoire, des particuliers détiennent des espaces sur la plage dans lesquelles ils proposent divers services ‘’ chaises, tables, boissons alcoolisées, sucreries et douches. Tout pour le confort du plageur.

Quelques minutes après moult concertation et repérage, nous décidons de partir à ‘’dauphin beach’’.

La mer de Jacqueville n’a rien à voir avec la mer de Grande Bassam. La mer de Jacqueville est fougueuse, entraînante et envoûtante tandis que celle de Bassam est calme, douce et majestueuse. Depuis les  douloureux événements de Bassam, les ivoiriens se sont dirigés vers Jacqueville le temps de reprendre confiance à la plage de l’ancienne capitale de Côte d’Ivoire.

En attendant, Jacqueville accueille chaque week-end des centaines de plageurs qui viennent de Yopougon, Anyama, Attécoubé et Adjamé. ‘’Pas la peine de chercher loin ce qui est tout près ‘’ semble être la nouvelle réflexion des friands de plage.

L’eau est intéressante et les jeunes filles et garçons n’hésite pas à plonger dans les vagues blanches de la mer. Les éclats de rire et les pas de danses esquissés ça et là réveillent les bons souvenirs. On aperçoit deux éléments des forces républicaines de Côte d’Ivoire qui se font discret. Cette présence des forces armées rassure tout le monde.

Pendant que certains jouent dans les vagues  d’autres savourent la fraîcheur de la plage en prenant des boissons fraîches. Tout ça sous l’œil vigilant du maître nageur  qui veille au grain. ‘’On ne sait jamais’’  quelqu’un peut se noyer. Aux environs de 17 heures, le maître nageur parcours toute la plage au trot en disant aux nageurs ‘’Remontez, remontez la marée est haute ‘’. Pour le signifier aux nageurs, il plante un drapeau rouge.

Le soir, notre groupe quitte la plage. La fatigue se lit sur les visages mais tout le monde est heureux. Je vous invite à venir découvrir la plage de Jacqueville et je vous assure que vous direz la même chose que moi ‘’Jacqueville  c’est super cool’’.

The following two tabs change content below.
Jean Paul Soro
je suis né le 01 Janvier 1992 à Dikodougou. Ma mère est ménagère et mon père instituteur. Très tôt , il m'inculque l'amour des lettres à travers la lecture. Au secondaire ,je fais une serie A2 dédiée à la litterature. Après l'obtention du BAC A2, je passe le concours d'entrée à l'ISTC (Institut des Sciences et Techniques de la Communication) à Abidjan. En 2015, j'optiens une licence professionnelle en production audiovisuelle avec la spécialité, réalisation télé.
Jean Paul Soro

Derniers articles parJean Paul Soro (voir tous)

Un commentaire