Logo Mondoblog

Incertitude constitutionnelle

Que cache la nouvelle constitution ivoirienne? Bien malin est celui qui pourrait le dire.

Le problème c’est que personne ne sait et les rédacteurs de la nouvelle constitution ne semble pas pressé de faire connaître le contenu.

Pourtant, Les cadres du camp présidentielle commence à sillonner tout le pays pour obtenir le  »oui »au référendum.

Ainsi donc, on prépare le peuple à dire oui à une constitution qu’elle ne connaît pas.

L’opposition ivoirienne s’enflamme…

La classe politique est agitée à l’annonce de cette réforme constitutionnelle qui s’est transformée en une nouvelle.  On entend des slogans anti-constitutionnel:  »Non à une constitution CEDEAO »,  »La Côté d’ivoire n’a pas besoin d’une nouvelle constitution  ».

Certains hommes politiques exhortent le peuple à faire barrage à cette nouvelle constitution en votant  »Non »

À priori,  le gouvernement et l’opposition savent de quoi parle cette constitution. Tous sauf le peuple.

Et si le problème était ailleurs…

Le peuple ivoirien et sa classe politique s’inquiètent pour une seule raison:LE 3ème MANDAT.

On le sait, nos dirigeants africains ne se contentent jamais d’un seul mandat renouvelable une seule fois. Ils en veulent toujours plus. Regardons au Tchad avec Idriss Deby, au Congo RDC avec Katia ou au Gabon avec Ali Bingo.

Ces exemples précités justifient la peur des ivoiriens et celle de l’opposition politique qui voient d’un oeil méfiant ce désir du président Alassane Ouattara de modifier la constitution de 2000.

Les esprits s’échauffent avant le 30 Octobre prochain  date du référendum.

En attendant le référendum le camp présidentiel reste sourd et miel dans le secret constitutionnel.

 

 

The following two tabs change content below.
Jean Paul Soro
je suis né le 01 Janvier 1992 à Dikodougou. Ma mère est ménagère et mon père instituteur. Très tôt , il m'inculque l'amour des lettres à travers la lecture. Au secondaire ,je fais une serie A2 dédiée à la litterature. Après l'obtention du BAC A2, je passe le concours d'entrée à l'ISTC (Institut des Sciences et Techniques de la Communication) à Abidjan. En 2015, j'optiens une licence professionnelle en production audiovisuelle avec la spécialité, réalisation télé.
Jean Paul Soro

Derniers articles parJean Paul Soro (voir tous)

Un commentaire