BAZIE DEROUTE LES MICROBES

Depuis quelques jours, le phénomène des microbes avait  pris de l’ampleur. Il ne passait pas un jour sans qu’on entende parler d’une agression des microbes. Tantôt c’était Yopougon, un autres Abobo , le jour suivant Attécoubé. En réalité ces mauvais garnements (Abidjan on les appelle…

L’heure africaine

En Afrique  la notion du temps n’est pas pareille qu’en Occident. Pendant que les Occidentaux sont pointilleux sur l’heure , les africains préfèrent gérer le temps à l’africaine…

Montre Rasta

Montre Rasta

 Les origines de l’heure africaine

Un proverbe africain dit que quand la tête se comporte mal, tout le corps suit le mouvement. Hélas ! Le retard est une culture en Afrique : plus on se fait attendre, plus on se sent important. Les premiers à donner ce mauvais exemple sont nos dirigeants africains, qui ont l’art du retard.

Quand j’étais à Korhogo en 1999 une éminente personnalité politique nous a fait attendre sous le soleil et sous la pluie toute une journée. Il s’était présenté à son peuple bien aimé à 17 heures pour une visite qui devait avoir lieu à 9 heures. On avait trouvé cela normal. C’était une personnalité importante et non un citoyen lambda comme vous et moi.

C’est ainsi que, de fil en aiguille, cette pratique du retard s’est incrusté dans les habitudes des populations à tel enseigne que dans les rencontres officielles les maîtres de cérémonies se permettaient de dire :

’ Mesdames et Messieurs nous prendrons un léger retard sur le déroulement de la cérémonie, vous savez c’est l’heure africaine’’.

Paraît-il que nos aïeux n’avaient qu’une notion vague du temps, ils se fiaient au soleil, au vent et à la lune. Ce qui faisait que leurs rendez-vous n’étaient pas précis dans le temps. Cependant cette théorie ne suffirait pas à expliquer le retard chronique des africains.

Les symptômes de l’heure africaine…

Quand on a un rendez- vous avec un africain il faut faire attention aux signes avant coureur du retard.   Quand on a un rendez- vous avec un africain son vocabulaire peut vous situer sur sa ponctualité. J’ai fait la remarque au fil du temps. Il existe une syntaxe commune à tous les retardataires chroniques.

Je travaille dans le domaine de l’audiovisuel et donc j’avais une importante rencontre avec un collègue. Soucieux de la ponctualité j’étais au rendez-vous trente minutes avant l’heure fixée.

Exaspéré par le retard de mon collègue je l’ai appelé au téléphone, il me dit  « Allo SORO, je suis à côté ! ». Une heure après mon collègue n’était pas encore là, je l’appelle de plus belle : «  Allo SORO, je suis bloqué dans un embouteillage mais je te jure que je suis à côté ». J’ai fait le pied de grue pendant une heure et demie pour voir mon collègue venir avec aux lèvres le sourire confus des retardataires :

«  Pardon, pardon ! »

Le vocabulaire des retardataires est riche de ces mots  et expressions : « je suis dans un embouteillage », «  je suis à côté », « Je ne trouve pas de véhicule », « Mon téléphone est déchargé », la totale c’est celle là «  j’avais carrément oublié ».  Avant un rendez vous si votre interlocuteur vous sort une de ces expressions, il viendra en retard.

Un de nos encadreurs au collège saint Charles Lwanga nous disait régulièrement que « La ponctualité est la politesse des rois ». Bref, il y a rien de plus intéressant que d’être celui qui est ponctuel. Quand on est ponctuel on a toujours l’avantage sur l’autre. Après tout on le dit dans nos causeries de quartiers les blancs ont l’heure, les africains ont le temps.